Marine Feuerstein

01 octobre 2009

Transat 2009 : Quelques nouvelles a 2 jours du depart

Il pleut ! Et pas qu un peu ! Ce sont des trombes d eau qui tombent du ciel et les quais sont inondes.

Les previsions meteo annoncent un depart au pres, vraisemblablement humide. Bien sur, chacun aurait prefere hisser le spi et glisser jusqu au Cap Vert mais je trouve ces conditions tactiquement plus interessantes.

Il va y avoir du jeu!

On regarde la meteo plusieurs fois par jour, on s y met a plusieurs, on commente, on s interroge. Est ? Ouest ? Qui va faire quoi??

Bah ! Quand on ne sait pas quoi faire, il faut aller au milieu. Jouer en epicier.

Je suis nettement plus detendue qu a La Rochelle et j ai deja oublie ma deception de la premiere etape. Balles neuves pour la seconde ! On va jouer !

L etape a Madere fut agreable. Avec le tournoi de football sur la plage, j ai renoue avec mes anciens amours ( les sports collectifs). J ai par ailleurs effectue deux belles plongees. On est heureux sous l'eau avec des bouteille !

Enfin, dans les petits restaurants de Funchal nous avons discute, parle, echange, converse, disserte, argumente.

Les principaux themes des premiers jours etaient : " et toi, tu es contente de ta course?" et " qu est ce que tu as casse ?" puis " Qu ' est ce qu'il te reste a faire?". Les jours passant, les themes se sont diversifies. On se tourne enfin vers l avenir: " Et toi, qu est ce que tu fais apres la Transat ?".

Il nous reste 3200 milles a parcourir et plus d une aventure a vivre.  Mais des le premier pied pose sur le sol bresilien, nous retournerons a nos soucis de terriens et la flotte se dispersera.

Posté par marine395 à 19:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]


29 septembre 2009

Transat 2009 : Video

Une - belle - video du depart :

Posté par marine395 à 21:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2009

Transat 2009 : photos !

Voici quelques liens vers les sites des photographes de la Transat :

Le site de Thierry Martinez ( photo d' helicoptere au depart) :

http://www.thmartinez.com

Photo de Thierry Martinez :

c20

depart_c20_2

depart_c20_3

Le site de Laurent Vidal  (photomer) :  http://www.photomer.com/

depart_c20_4

Mais c est quoi ce bras de spi qui traine ??????? Vite ! Photoshop!

depart_c20_5

On voit bien l 'autocollant Best Composites (merci pour la colle!) et Ycht Club de Cannes (merci pour les vêtements! )

Posté par marine395 à 16:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Transat 2009 : Le depart

Enfin un peu de calme sur la marina de Funchal !

Certains concurrents participent a la regate de convenance en compagnie d enfants des ecoles de Funchal. J en profite pour faire enfin le point sur la premiere etape.

Il y eu d abord la semaine de preparation a La Rochelle.

Les premiers jours furent sereins et productifs. Il ne me restait que peu de taches a accomplir et j ai meme pu m absenter deux jours pour un rendez  vous a Lyon. Les controles de securite & de jauge furent vite expedies.

A partir du mercredi, et de l ouverture du village de course au public, ce fut une toute autre affaire. La tension montait sur les pontons au fur et a mesure que la foule affluait vers le port. Il fallait repondre aux sollicitations du public et a celles de l organisation. C etait bien sur un plaisir de repondre aux interviews des journalistes. Je racontais mon histoire, mes motivations et ma conception de la course. J eu un bel article dans le Sud Ouest , dans l ' Equipe  ainsi qu'une interview  sur le site de la course (  http://transat650.mativi.fr/les-preparatifs/interview-skipper-marine-feuerstein.html )

Dans le cadre de l operation " Label Bleu" , je reçu deux groupes d 'enfants d ecoles de la region. Ce fut un tres beau moment d'echange. Sagement assis sur le ponton et le visage quelque peu grimaçant en raison du soleil, les enfants me poserent toutes sortes de questions. La fraicheur de leur regard etait agreable.

J'apprehendais la journee du Samedi... Je me suis rendue deux fois au depart de la Transat ( en 2005 et 2007) et a chaque fois je sollicitais les skippers afin de leur arracher une emotion, afin de savoir ce qu'ils avaient dans le coeur a ce moment. C etait a present a mon tour.  Quatre ans de preparation et de rencontres se bousculaient dans ma tête. J'avais le coeur gros, j'etais emue et , lorsque Catherine Chabaud vint me saluer, je lui avouai mon trac et mon emotion. Avec beaucoup de spontaneite, Samantha Davies vint aussi m encourager.

Oui, il y a une dimension particuliere a la Mini Transat....

A 10 h 45, les premiers bateaux sortirent du bassin des chalutiers. Musiques, grands coups de basse, commentaires tonitruants, claquements des drapeaux dans le vent ! Le moment avait de quoi impressionner.

Y' a t'il une petite porte derobee? Il faut passer par la grande porte?

Mon tour arriva. Passage de l ecluse... Que de monde !!!! Que de visages heureux !!!

c20

Devant le port des Minimes, je me dis " C est pas mal, tu es deja devant les Minimes...". J 'avais pourtant conscience qu il restait 4200 milles jusqu'au Bresil !

Le vent etait fort  ( 20 -25 noeuds ) et je naviguai sous GV 1 ris + solent.

Je pris un bon depart au comite. Mes premieres manoeuvres furent laborieuses. Lors des virements, le bateau se retrouvait regulierement sur la tranche. Il fallait redoubler de vigilance pour eviter les contacts et ne pas conclure trop vite une si belle aventure! La regate commençait a La Rochelle et ne devait pas s'y finir!

" Tu es hors cadre!" me suis- je dit lorsque je vis les premiers bateaux enrouler la bouee de degagement. Tirer la barrer, choquer les voiles et.... aller ! c 'est spi!

"Peux-tu confirmer qu aucun bateau n a passe la bouee de degagement?" entend-on a la VHF.

Une trentaine de bateau s est trompe. Il fallait cette erreur pour faire retomber la pression. J 'affale mon spi et repars au pres.

c20_2

c20_3

Posté par marine395 à 15:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2009

Transat 2009 : Un océan de couleurs

395_DECO_4

La grand voile

395_DECO_3

Le solent

395_DECO_2

Et enfin, la coque !!!!! Magnifique !

395_DECO_1

C'est sûr ! J'ai le plus beau bateau de la flotte !!!!!

La déco du spi :

SPY_BASSES_DEFINITION

Posté par marine395 à 16:49 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Transat 2009: J-2!

Après 4 ans de préparation, plus de 10 000 milles parcourus, 10 pays visités et 3 déménagements je prendrai , dans 2 jours, le départ de la Transat 6.50 La Rochelle Salvador de Bahia. Avec 4200 à parcourir sur un bateau de 6.50 m,  sans assistance ni communication extérieure, c'est la plus solitaire des transats !
Elle reste chère à tous ceux qui y ont participé et Ellen MacArthur, Michel Desjoyaux ou encore Samantha Davies s'en souviennent comme  de leur plus belle aventure.

Bien sûr, ce ne sera pas facile car la mer est sauvage et les bateaux rudes et exigeants. C'est cependant le prix à payer pour cette expérience à valeur universelle !
24 h / 24h nous jouerons sur le plus grand terrain de jeu du monde, frôlant les continents, taquinant les anticyclones et les dépressions.  Nos peaux brûleront sous le soleil et nous serons rincés par la mer et
le sel... Au terme de cette expérience, nous serons enfin marins et explorateurs !
Assumant 100% de nos peines et profitant de 100% de nos joies, nous aurons au fond de nous ce sentiment de responsabilité que rien ni personne ne pourra nous enlever.

A 2 jours du départ, je suis comme une enfant devant une immense tarte à la crème!  Il y aura de la mer et du plaisir à n'en plus finir. Encore et encore. Il faudra aller jusqu'au bout, manger la dernière cuillerée, sans écoeurement.
Je revois aussi le chemin parcouru depuis 4 ans. Il a fallu du temps, de la patience et du courage pour en arriver là. Mais que de belles rencontres à Monaco, Valréas puis Paris!

Pour cette course, mon bateau s'appelle "Un océan de couleurs" et porte une décoration réalisée par Jacqueline Carron, artiste peintre installée dans la Drôme. C'est, pour moi, l'aboutissement du projet et la diversité des couleurs rappelle la diversité des émotions, des expériences.

395_DECO_5

Posté par marine395 à 16:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 septembre 2009

Transat 2009: Une suite "à la Moitessier" !

Comme Moitessier !

A la suite du Globe Challenge ( course en solitaire autour du monde organisée par le journal "le Globe" à la fin des années 60), Bernard Moitessier avait décidé de continuer sa route. Il n'avait donc pas rejoint l'Europe mais mis le cap sur Tahiti.

J'ai été très impressionnée par le récit de cette "Longue Route" qui m'a donné envie d'aller au large.

Comme Moitessier, je ne m'arrêterai pas - longtemps - à Salvador de Bahia et je continuerai jusqu'aux Antilles  sur un Tango 43 (plan Rolland)!

3000 milles de plus en convoyage et l'opportunité de faire des escales le long de la côte Brésilienne.

Miam !

Les photos du bateau sur le site de Pierre Rolland (www.rolland-archi.com)

DSC_0315_00fe4

DSC_0316_5d871

Posté par marine395 à 08:38 - Commentaires [4] - Permalien [#]

03 septembre 2009

Transat 2009 : Dans le bassin des chalutiers

On y est !

Le convoyage Lorient - La Rochelle fut simple et rapide : tout droit, pleine balle ! Je suis arrivée  hier à 6 h 00 du matin dans le port des Minimes et, à la pleine mer, j'ai rejoins le bassin des chalutiers. Je prends maintenant la mesure de tout le chemin effectué depuis ma première venue au départ de la Transat 6,50 en 2005.

J'ai relativement peu de préparation à faire  et cela me permettra de profiter de ces dix  jours à La Rochelle. Comme à chaque départ de course, nous aurons droit au rituel des contrôles sécu, des jauges et des briefing ( briefing instructions nautiques, briefing flotille 24). Même si ces contrôles sont longs et lourds à gérer, ils permettent de rentrer dans la course.

Je recevrai demain les éléments de décoration pour les voiles et la coque. J'aurais donc une composition de couleurs dans mes voiles et j'en suis très contente.

Posté par marine395 à 20:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 août 2009

« J’ai ma ralingue qui se déglingue, ma cadène qui se promène…

Tel fut le refrain de ce mois de Juillet.

Pire qu ‘un coup de vent qui s’abat sans crier gare ou qu’un vent qui se dérobe à proximité des rochers, j’ai fait, au mois de Juillet, l’expérience des délais de livraison trop longs, des erreurs et des ruptures de stock.

Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai prononcé le mot « ralingue » en pestant, jurant, riant et enfin pleurant. En effet, on m’avait assuré que la pièce était en stock et disponible fin Juin. C’était une bonne nouvelle. A chacun de mes appels, le délai enflait pour des raisons de logistique. Je n’en pouvais plus d’attendre, le planning devenait serré et je réfléchissais à aller chercher la ralingue en voiture. Jusqu’au jour où survint un improbable « on doit vérifier si on l’a encore en stock ». La seule réponse acceptable était « oui » puisque la pièce était réservée, commandée. J’eu pourtant à me départir d’ un « non, elle ne sera pas disponible avant la semaine prochaine ». Je ne pouvais donc pas courir l’Open Navi-Ouest avec cette nouvelle ralingue et cela m’obligeait à la changer sur la zone technique de Port Bourgenay, en pleine préparation de la Transgascogne. J’en pris mon parti. D’autant qu’au départ de l’Open Navi-Ouest , l’heureuse nouvelle arriva enfin: la fameuse ralingue était arrivée à Rochefort !!!

Elle existait donc….

mf_bourgenay_2

J’omets volontairement de parler ici de l’épisode du grutage retardé parce que l’on a confondu mon bateau avec un Muscadet ( à cause de la quille, probablement), du stage de secourisme annulé la veille au soir, et du ridoir fêlé ( merci ACMO). Incompétence, non qualité et mauvaise organisation sont dans un bateau….

Mon inquiétude vint enfin du vérin de pilote envoyé en révision début Juillet. On m’avait parlé d’un délai de 10 jours et 20 jours plus tard, je n’avais toujours rien. Il était absolument clair que sans pilote je ne ferais pas la Transgascogne.

J’aurais peut-être pu adapter le vérin de François ou brancher le vérin électrique sur la centrale NKE, mais je ne voulais pas partir traverser le Golfe de Gascogne dans une configuration de matériel que je n’avais pas éprouvée. Je ne voulais pas non plus me retrouver le 15 Août avec des problèmes sur le bateau et personne pour les gérer.

Je décidai donc de déclarer forfait pour la Transgascogne. Une participation au prologue sur le 412 de François Cuinet fit renaître un enthousiasme quelque peu émoussé.

mf_bourgenay_1

J’accompagnais enfin la flotte jusqu’à Belle Ile et rejoins Lorient en même temps que le maxi trimaran Groupama.

Au mois d’Août, j’allais préparer mon bateau aux petits oignons.

C20_banque_popV

DSCF3723_v2

DSCF3736_v2

Credit Photo : DF & B Media Consult

Posté par marine395 à 09:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]

30 juin 2009

Mini Fastnet 2009 - Hennebont un jour, Hennebont pour toujours

Lundi 22 Juin, je prends enfin le départ de Kinsale.

En fin d'après-midi, la mer est plate et le vent évanescent. Les conditions sont très douces. Au vu des lettres collées dans ma grand voile, un équipage Irlandais s'écrit "Vive la France!". A la sortie de la rivière, une famille de dauphins croisent ma route. Le plaisir est bien au rendez vous de ces quelques premières longueurs.

Au petit matin, je traverse un banc de brume. On ne voit pas à 30 mètres et c'est bien  évidemment dans ces circonstances que le Mer Veille ( l'instrument de signaler la présence d'un cargo) se manifeste! J'observe, j écoute, je suis en attente. Le cargo peut être loin mais je cherche dans la brume une étrave ou une ombre. Pas de bruits de moteurs. 

Dans l'après-midi du mardi, le vent monte jusqu' à atteindre 25 noeuds. Je me prépare à essuyer un nouveau coup de vent en prenant deux ris dans la grand voile et en préparant le ris du solent.

Mercredi, j'atteinds enfin les eaux territoriales françaises. Le vent est cepedant mal orienté et je dois tirer des bords. Je choisi cependant de rester en tribord en maintenant une route vers le sud: le vent doit normalement prendre de la gauche.

Lorsque je suis à la Latitude de Douarnenez, le vent adonne de 70 degrés et je fais route au 90. Il faut cependant negocier proprement la chaussée de Sein que je dois longer.
Le vent semble mollir et il ne s 'agit pas de se retrouver emportée par les courants dans les caillous. Je mets donc du Nord dans mon Est !

Lorsque le vent tombe je suis à 5 milles au Nord de la Chaussée. Le courant me porte vers le Sud - Ouest puis, après la renverse, au Nord- Ouest.
Je passe la nuit dans les claquements de grand-voile et l'observation de la girouette.

J'atteins Douarnenez en fin de matiné, épuisée par le soleil.

Nous grutons vendredi et découvrons alors l'ampleur des dégats. Le bateau regagne le chantier d 'Hennebont d'où je l'ai sorti trois semaines plus tôt !



IMG_9895

Posté par marine395 à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]